samedi, mars 31, 2018

Moi après mois : mars et le printemps qui arrive

Un mois où le printemps arrive mais qui aura été bien difficile, une fois de plus. Sacrée année.
Merci à Moka du blog Au milieu des livres (CLIC) pour cette belle idée.

Mon bilan du mois : 

de la neige et encore une alerte météo pour débuter le mois / un super véto mais un petit chat qui a encore perdu 100 grammes... / le coup de fil d'une amie qui fait du bien et donne des infos utiles pour l'avenir / angoisse de reprise dès le vendredi, ça s'arrange ! / des vacances stupidement inutilisées, dommage / l'avantage quand on arrive au fond de l'eau, c'est qu'en donnant un bon coup de pied, on ne peut que remonter / ou pas / se lever à 10h30 argh... / s'apercevoir qu'on a oublié de répondre aux commentaires sur son blog depuis quelques mois déjà, oups, pardon... / dernier dimanche avant la reprise... en profiter vraiment / se résigner et préparer le premier voyage du mois à Rennes / avoir un moment de panique à l'idée d'assumer seule et finalement... préférer ça ! / un lundi pour se lancer : si seulement ça pouvait être un vrai nouveau départ / se plonger dans la lecture de Thich Nhat Hanh et apprendre à profiter de l'instant / l'enthousiasme d'un projet partagé avec toute une école pour... l'année prochaine ! / l'orientation en fin de troisième et la spontanéité d'A. : "Moi je préfère les matières faciles !" haha tu es bien le seul, évidemment ;-) / pffff, vraiment pas la main verte ! / préparer sa valise / l'absence d'une formatrice pendant deux jours et demi : une nouvelle annoncée comme mauvaise mais qui finalement se révèle plutôt bonne / traiter enfin des dossiers de demande de remboursement pour tous ces trajets / une parenthèse enchantée : des balades, des visites de musée et même un déjeuner en terrasse ! / envoyer des cartes postales comme une vacancière / un billet de TGV échangé et un retour plus tôt que prévu : un vrai bonheur / un week-end dense / la neige : le retour / rencontrer la belle Manon, enfin / un collage intuitif et une interprétation troublante / 


une journée de bonheur dans un lieu magique / dire qu'il faut repartir... / miam, des financiers maison ! / une formation, ça se coordonne ; voire soyons fous, ça s'organise ! / et enseigner, ça s'apprend / en revanche, cracher sur les profs, ça semble inné / vous avez dit silence ? pfff... une nouvelle voisine de chambre un brin pénible / un musée décevant ou simplement un jour qui n'était  pas le bon / s'inquiéter pour quatre fois quatre papattes / la chute du moral, ça change de celle des températures / tellement hâte de rentrer / une fin de semaine éclairante avec une intervenante exceptionnalle, passionnante et pédagogue (enfin !) et une réconciliation avec un concept / se sentir visée / circulation normale un lendemain de grève : ouf ! / la pizza maison du retour : miam ! / un jour, il faudra retrouver un équilibre alimentaire... mais pas aujourd'hui / un week-end qui passe trop vite / trois heures sur un pont dans un RER... / 



rater le TGV, en prendre un deux heures plus tard et pourtant ne rien manquer ou presque : merci aux problèmes techniques / des photos qui font détourner le regard : la semaine va être éprouvante... / une juriste vraiment pédagogue, un cours passionnant, ça change d'autres intervenants ! / les juristes se suivent et ne se ressemblent pas : palpitations, coeur qui s'emballe, oppression thoracique... l'impression d'être face à une enceinte qui crache ses décibels... mais pourquoi crie-t-elle ? elle se croit devant un amphi de 500 personnes mais on est 14 dans la salle !!!! /  l'attrait de la fenêtre / passer la journée avec des mouchoirs en papier déchirés roulés en boule dans les oreilles et se croire comme Obélix face à Assurancetourix / du stock pour créer mais un blocage complet / 1415 jours et la retraite possible... ou pas puisqu'il faut attendre la fin du mois, zut de zut / coordonner : organiser (les différentes parties d'un ensemble) pour former un tout efficace ou harmonieux / Mais qu'est-ce que ça peut vous faire, puisque vous n'êtes plus prof (et le fait que ce soit mensonger, non, rien ?) / des personnels qui vont être à l'EN et mépriser les profs parce que des gens qui n'ont jamais exercé ce métier tellement difficile le leur auront appris / avoir presque envie de retourner parmi ses pairs, ceux qui savent la réalité du métier, ceux qui sont insultés et travaillent tant /  est-ce qu'on peut être vide à l'intérieur ? / une pensée pour la consoeur qui m'a dit avoir très mal vécu cette année de (dé)formation / une commande doudou / culpabiliser pour l'impréparation totale du mois prochain : Pâques, anniversaires, et tout le reste / un colis boomerang / la déception mensuelle : malgré quelques vrais bons moments, non, ce mois n'est pas plus léger que le précédent, je crois que c'est clair : ce sera une année de merde / l'après-midi chez môman et le passage à la librairie, ça console, vraiment / demain est un autre mois / meilleur / si si.

Voilà. Inutile de vous dire que j'espère un mois d'avril tout en douceur !

vendredi, mars 02, 2018

Moi après mois : février 2018, un mois court mais intense !

Encore un mois qui a passé trop vite... 
Quelques mots pour un bilan sur l'idée de Moka du blog Au milieu des livres (CLIC) : 

démarrer sur les chapeaux de roue / quand les expressions se télescopent, ça donne le mot mignon du jour : "je ne voudrais pas lui cracher du sucre sur le dos" / le parent qui a oublié l'ESS et ça tombe bien, vu qu'on a déjà une heure de retard avec les deux précédentes, "Eh bien on va reporter alors" / l'après-midi tranquille, seule au bureau / parfois, elle me saoule / un matin et deux lapins / apprendre à faire confiance / échanger sur l'orientation et adorer ça / tant pis pour les crêpes, on n'a même pas fini la galette ! / la pause du week-end, toujours bienvenue / des timbres, des timbres et encore des timbres, tous plus beaux les uns que les autres, un cadeau qui me fait un immense plaisir ! (héhé un anniversaire en avance en fait !) / guetter les nouvelles sur IG (et ailleurs) d'une artiste en devenir et se prendre la tête sur les formations vues dans un salon / la neige, la neige, et encore la neige... / ah oui, et le verglas aussi / rester prudemment chez soi à télétravailler avec l'autorisation de la cheffe / suivre un atelier d'art journaling et peindre au doigt pour la première fois / un Hobonichi enfin utilisé / tenter un aller-retour en train et aller vers de plus en plus de neige, une vraie tempête /



le bazar... un collège fermé pendant trois jours, une école avec 18 présents sur 291 élèves... / se retrouver à trois collègues, faire le point comme prévu et décider de rentrer avant que la neige ne bloque tout / bonne idée, le recommandé avec accusé de réception : du coup, dix jours perdus et un délai dépassé / se mettre à l'art journaling (enfin "art", il faut le dire vite, hahaha) et adorer patouiller, découper, coller, peindre...  / un anniversaire pas vraiment assumé (misère, cet âge plus que canonique !), mais fêté avec plein de messages qui font plaisir / une journée éprouvante : certains gosses partent dans la vie avec moins de chance que d'autres / OPP : il y a des sigles qu'on ne connaît pas et qu'on n'a pas forcément envie d'apprendre / cavaler toute la semaine / bon anniversaire, ma petite maman ! / une invitation oubliée et des envies d'île déserte / vacances, enfin, il était temps / retenter un défi "désencombrement" sans illusion : depuis le temps que j'essaie, c'est une cause perdue / quand ce sera fait, ce ne sera plus à faire / envie de lire, de créer, d'écrire, de vivre / détester la violence inutile des polars suédois / une fondue chinoise pour fêter l'année du chien avec des amis pendant le premier week-end des vacances : ça fait du bien / premier jour de solitude à la maison depuis bien longtemps ! / et la motivation qui fond comme neige au soleil... / un retour surprise avec un Mac Do : cool ! / se rendre à l'évidence : dépression quand tu nous tiens... / détester passer la journée en mode loque mais être incapable de la moindre action / revoir un ancien copain de FMC à la télé... mais où sont passés les cheveux bouclés qu'il arborait il y a même pas trente ans ? / I locked my door upon myself... Khnopff à Paris en décembre 2018 : ça, c'est une merveilleuse nouvelle ! /



un vieux chat malade et beaucoup d'inquiétude / un carton qui attend gentiment devant la porte (ouf, il est resté là sagement, coup de bol) : eh bien, on est à l'aise chez Chronopost ! / annuler un moment sympathique pour reconduire le vieux chat chez le vétérinaire / un énorme 4x4 en plein milieu du parking de la clinique vétérinaire "Mais je viens chercher ma chienne qui a été opérée et il faut que je l'installe devant"... bon OK ça doit être un berger des Pyrénées ou autre saint-Bernard et... non, c'est un mini bichon frisé avec un noeud rose au-dessus de la tête / meilleure amie depuis le lycée qui va vivre des moments difficiles, moments qui rappellent de bien tristes souvenirs / les propos du vétérinaire après l'intervention, qui s'est bien passée : occlusion... pancréatite... chirurgie lourde... très faible... réveil difficile... pronostic réservé... et surtout "je garde espoir", s'accrocher à cette dernière phrase qui ne rassure pas vraiment / on n'est pas obligé de commenter... / un petit chat fatigué mais si content de rentrer chez lui... / celle qui en a plein le dos et qui est physiquement coincée / des gaufres et le bonheur en famille / un ostéopathe qui ne rappelle pas / Moscou-Paris : glagla / se sentir espionnée sur un réseau qu'on aime aimait, avoir pourtant envie de continuer / celle qui ne sait pas ce qu'elle veut mais en a marre d'être une loque / un granola maison gourmand / un autre spécialiste qui ne rappelle pas / la convalescence d'un vieux chat / février fini, en route vers le printemps ! C'est quand il veut ! 
Peut-être qu'avec un peu de soleil et de douceur, la légèreté sera enfin au rendez-vous !

Mon moi après mois : joli mois de mai tu es revenu !

Et comme chaque mois, vu que c'est à peu près tout ce que j'ai le temps de faire pour ce blog, voici mon bilan de mai (en retard !)...