samedi, décembre 02, 2017

Moi après mois : novembre 2017, du soleil au froid !

Un peu en retard pour ce moi après mois de novembre où l'on est passé d'un temps de barbecue à un temps de neige !
Je continue à noter ces petits instants du quotidien sur l'idée de Moka du blog Au milieu des livres ICI ! Merci encore Moka pour cette belle idée.
Donc pour moi, novembre, c'était : 

un barbecue pour une Toussaint ensoleillée / une radio passée en 10 minutes pour être rassurée sur un genou un peu moins douloureux mais pas indolore non plus... / un coucou à ma petite maman... / un coucou à mon petit papa : passer au cimetière pour le jour des morts / celle qui a réussi enfin à envoyer deux cartes de post-crossing aux adresses demandées il y a plus de 60 jours, oups / renvoyer tous les livres au mauvais karma (un livre qui arrive abîmé à trois reprises, le sort doit être conjuré, non ?) et tenter une dernière fois une commande... / se dépêcher d'aller à la Poste pour deux autres cartes de post-crossing à envoyer épouvantablement en retard et découvrir que la levée du samedi est passée de midi à 11h, zut, ratée ! / se réveiller avec le genou de nouveau douloureux, pfff... / une commande qui n'arrive pas : comment quoi le sort n'était pas conjuré, ce livre (un bouquin à 50 euros pour le boulot !) est maudit ! / passer une demi-journée à chercher une lettre bien rangée... c'est pas ça qui fait avancer le ménage / l'inquiétude pour l'avenir : des changements de job aux conséquences lourdes et des hésitations (la démission est-elle une option ?) / ne pas savoir ce qu'on veut, c'est grave ? / être contente d'être en arrêt encore une journée : brrrrrrr c'est l'hiver, il faut gratter le pare-brise le matin / envoyer enfin ses cartes de post-crossing et s'éclater / se réjouir quand la première arrive / être fatiguée et finalement soulagée de jouer les prolongations, ouf / un drôle d'anniversaire : mon petit papa, déjà un an que tu nous manques / un coup de fil sibyllin avec un interlocuteur qui ne dit pas son nom, appelle d'un numéro masqué et donne un numéro de téléphone à 8 chiffres ! / celle qui, bien qu'en arrêt, gère les mails et le reste / flipper devant une grosse araignée / décoincer un hérisson dans le grillage (acte I), le retrouver de nouveau coincé à un mètre quelques minutes plus tard, le redécoincer (acte II)... entendre la sonnette et être prévenue par une gentille dame accompagnée de son petit-fils qu'un hérisson est coincé dans mon grillage ! / maîtriser sa peur panique des araignées pour dire au petit : "Il y a une grosse araignée dans l'embrasure de la porte, n'aie pas peur, elle est gentille." / redécoincer le hérisson en ruinant le grillage (acte III), le prendre délicatement dans une serviette pour le déposer dans le jardin où il semble vouloir aller à toute force et le voir repartir tout content vers de nouvelles aventures ! (épilogue) / J'aime beaucoup la façon dont vous vous préoccupez des animaux : je crois que c'est le plus beau compliment qu'on m'ait fait depuis longtemps ! / une visite qui fait du bien au moral / trois semaines d'attelle c'est long mais en fait, apparemment, ça ne suffit pas ! / marre d'avoir mal / reprendre cahin-caha ou clopin-clopant, c'est selon ;-) / une lettre et des cadeaux du Japon : du bonheur dans la boîte à lettres / des souliers vernis pour de nouvelles semelles / une première carte de post-crossing fabuleuse / recevoir un calendrier de l'Avent original / être épuisée, encore et toujours / deux autres cartes des post-crossing sympas / aimer ce qu'on fait mais ne pas être capable de tenir physiquement / stresser de préparer un voyage vers une destination où on n'est pas allée depuis des lustres / un TGV qui ne part pas / un autre TGV qui part quand il aurait dû arriver... / le dîner à partir de 18h30... et ensuite, les dents dans le verre et au lit ? / être réveillée par le froid, se geler et se commander un pyjama super chaud sur le coup de 3h du matin ! / retrouver des collègues-consoeurs et confrères et passer de bons moments en formation comme en dehors / un genou qui va mieux mais qui n'est pas encore complètement guéri, ça commence à faire long... / Bernadette, elle est très chouette : la chanson de Nino Ferrer dans la tête / des formateurs au top : l'impression d'apprendre plein de choses, au moins ça vaut le coup de sacrifier la semaine / se préparer à rentrer et ne pas avoir le temps de poster mon moi après mois / pas vraiment de neige mais du brouillard et un froid glacial : l'hiver est là comme le montrent ces deux photos prises de la fenêtre de ma chambre pendant la formation !



6 commentaires:

  1. Eh ben... quel mois.
    J'aime bien aussi comment tu as géré le petit hérisson qui a une fâcheuse manie d'aller se fourrer là où il ne passe pas ;)
    Je partage ta fatigue et les premiers frissons qui glacent jusqu'au sang.
    Je vais tenter de faire mon bilan ce week-end, ça me manque.
    Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'adore ce petit bilan, même si c'est quasiment la seule chose que je prends le temps de publier sur mon blog désormais...
      J'ai hâte de lire le tien !
      Merci de ton passage par ici !
      Bises de Capp

      Supprimer
  2. Rien de grave dans l'indécision. J'en ai fait un art de vivre. (Mais je ne suis peut-être pas le meilleur exemple à suivre...)
    Et je préfère les hérissons aux araignées. Clairement. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plutôt pas mal comme art de vivre, l'indécision, je trouve... Je m'y fais bien ;-)
      Et je crois que tout le monde (ou presque) préfère les hérissons aux araignées... (à part Hugo peut-être avec son "j'aime l'araignée et j'aime l'ortie, parce qu'on les hait" si je me souviens bien...
      Merci de ton passage par ici !
      Bises de Capp

      Supprimer
  3. L'indécision... je crois que nous en sommes toutes plus ou moins atteintes, chacune selon son domaine...
    Ce petit bilan te permet de prendre un peu de recul... je te souhaite un mois de décembre serein, malgré tout ce que tu as à faire...
    Bises, belle fin de dimanche. Oui, Hugo, je ne partage pas du tout son point de vue, hi hi... "j'aime l'araignée et j'aime l'ortie parce qu'on les hait et que rien n'exauce et que tout châtie leur morne souhait..." (souvenir, souvenir...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, ça me permet de prendre du recul et j'aime beaucoup ce petit exercice mensuel.
      Héhé sacré Hugo ;-)
      Bises de Capp

      Supprimer

Petit rappel sur les commentaires

Les commentaires sont modérés et tous les commentaires anonymes sont supprimés.  Comments are moderated and all anonymous comments are re...