lundi, janvier 19, 2009

Le poulet normand carottes raisins...


Ce blog qui était initialement un blog de bidouilles est en train de devenir un blog de cuisine ! Maïté, sors de ce corps !!!!! Et j'envisage aujourd'hui de concurrencer les recettes de carottes de la Cuisinière aux deux mains gauches ici...
Allez j'assume ! Voici une petite recette toute simple, née de la rencontre de plein de recettes vues un peu partout : je l'ai pompeusement appelée le poulet normand carottes raisins.

Il vous faut pour deux gourmands :
  • deux belles cuisses de poulet fermier (ici c'est du poulet jaune)
  • des carottes (une petite dizaine)
  • deux cuillers à soupe de raisins moelleux (je prends toujours les géants... c'est mon côté gourmand)
  • une cuiller à café de sucre en poudre
  • 10 cl de crème fraîche à 15%
  • 500 ml de bouillon de poule (dégraissé de préférence ! N'en rajoutons pas...)
  • une cuiller à café de fond de volaille
  • deux ou trois échalotes (chez moi elles sont surgelées)
  • du thym et du basilic (chez moi ils sont surgelés aussi : eh oui je suis une grosse feignasse)
  • sel, poivre
  • beurre (enfin chez nous c'est un produit spécialement étudié pour faire baisser le cholestérol (Pro-A...)
  • papier absorbant
Allons-y pour la recette !

D'abord, les carottes :
Éplucher les carottes et les couper en bâtonnets
Les faire revenir dans la matière grasse doucement pendant 10 mn.
Saler, poivrer, saupoudrer avec une cuiller à café de sucre en poudre.
Ajouter deux bonnes cuillers à soupe de raisins moelleux et 200 ml de bouillon.


Laisser cuire sans couvrir pendant 15 à 20 mn (il faut que le bouillon s'évapore mais que ça n'attache pas).


En parallèle, les cuisses de poulet :
Dans une cocotte en fonte, faire dorer les cuisses de poulet de tous les côtés dans de la matière grasse bien chaude.
Ôter la graisse (la jeter carrément !), essuyer la cocotte avec du papier absorbant. Remettre une noix de matière grasse et quand c'est bien chaud, y faire blondir les échalotes coupées en petits morceaux.
Ajouter les cuisses de poulet.
Saler, poivrer.
Parsemer de thym et de basilic.
Ajouter une cuiller à café bombée de fond de volaille à saupoudrer sur les cuisses.
Verser sur le tout 300 ml de bouillon.


Faire cuire à couvert pendant trois quarts d'heure en retournant les cuisses de poulet à mi-temps.

Si c'est pour manger de suite et que vous aimez les carottes fermes sous la dent, al dente en quelque sorte, ajouter les carottes et les 10 cl de crème fraîche en fin de cuisson. Si vous préférez les carottes fondantes, il faut ajouter les carottes au milieu de la cuisson, quand on retourne les cuisses de poulet.
Sinon, c'est aussi très bon réchauffé : vous pouvez préparer ça la veille et mettre le jour J à feu très doux la cocotte, en ajoutant les carottes plus ou moins tôt (selon votre goût) et la crème fraîche en fin de réchauffage.

On peut ajouter des pommes de terre cuites à la vapeur en fin de réchauffage pour les gourmands comme ici :

ou bien servir avec des pâtes fraîches (genre tagliatelles par exemple). C'est ce que je fais quand je prépare pour des gourmands plus nombreux : ma cocotte n'est pas énorme alors je garde quasiment la même quantité de carottes mais j'ajoute des pâtes fraîches.

C'est la première fois que je rédige moi-même ce type d'écrit alors s'il manque quelque chose, mille excuses et n'hésitez pas à demander !

4 commentaires:

  1. C'est tres appetissant , et le test est tres bien
    J'ai 65.75% mais je mange TROPPPPPPPPPPPPP

    RépondreSupprimer
  2. J'adore ce genre de concurrence ... qui donne faim à n'importe quelle heure !

    RépondreSupprimer
  3. lollipops11:03 PM

    Ça a l'air boooooon! Je crois que je vais essayer un de ces jours!

    RépondreSupprimer
  4. Oui nous on aime bien... Essayez et vous verrez !
    Bises de Capp

    RépondreSupprimer

Éloge de la lenteur et... du papier ! Correspondances...

Un autre moyen de prendre son temps et de se faire plaisir en faisant plaisir aux autres est de revenir à la correspondance "papier&qu...