vendredi, octobre 23, 2015

Moins de déchets... si on en parlait ?

C'est l'article d'Isabelle-Miaou dont le nouveau blog Miaouzdays (CLIC) fait le bilan de sa propre démarche ICI qui m'a donné envie de faire le point sur la mienne. 

Il est bien évident que quand on s'intéresse à l'avenir de notre belle planète (ou de ce qu'il en reste malgré les efforts de l'humain pour la détruire), la réduction des déchets est une réelle préoccupation. Comme beaucoup d'autres, j'ai lu le best-seller de Béa Johnson Zéro déchet et je me suis posé des questions sur mon mode de vie. J'ai aussi suivi le défi zéro déchet d'Elo du blog Des miettes dans mon clavier (CLIC) et j'avoue que je suis admirative de tous ces parcours... 

Et moi, où en suis-je ? 
Je me sens encore balbutiante, peut-être pas assez motivée... et j'ai dans ma PAL un livre qui, je pense, me fera aussi réfléchir à mes faiblesses : L'Écologie en bas de chez moi de Iegor Gran, dont je vous reparlerai sur mon blog de lecture Lire et Elle ICI




Pour réduire ses déchets, il faut dans l'ordre : refuser, réduire, réutiliser, recycler et composter. 
  • mes poubelles sont sorties régulièrement, même si elles ne sont pas pleines, en particulier la poubelle des déchets ménagers souvent très peu remplie.
  • ma poubelle jaune est souvent très pleine : je ne fais pas assez attention aux suremballages !
  • j'ai un composteur depuis quelques mois, je composte donc même si... je me demande si ça fonctionne et ce que je vais pouvoir faire de ce compost ;-) 
  • je fais attention à utiliser ce que j'ai : un truc idiot par exemple, je tente de ne pas racheter de thé avant d'avoir fini tous les fonds de paquets que j'ai en stock (bon, je dis je tente parce que j'ai craqué l'autre fois sur un thé dont le joli nom, Happy, est à lui seul une promesse !)
  • je donne ce que je n'utilise plus mais qui peut encore servir à des oeuvres caritatives
  • je devrais aussi mettre en vente un certain nombre de choses pour libérer de la place... 


Pour avoir moins de déchets, il faut aussi réduire les achats de produits tout prêts :
  • je cuisine davantage (mais pas encore assez) et je congèle dans des récipients en verre, d'ailleurs il faudrait que j'en rachète... 
  • j'ai acheté une yaourtière géniale mais... tout ce qu'elle produit est hyper calorique !!!! Faites-moi une yaourtière qui réussit les produits allégés !!!! 
  • j'essaie de privilégier les circuits courts mais... j'ai dû renoncer au panier bio local après plusieurs déceptions le jour où mon panier ressemblait à une fourmilière, je suis allée à la Ruche qui dit oui mais j'avoue avoir renoncé : il y a des tonnes de suremballages là-bas, il faut commander dans les premières secondes pour avoir ce que l'on veut, les producteurs sont parfois tellement en retard qu'il faut attendre un temps fou ou alors s'organiser pour aller à la fin de la distribution, et je dois, pour être honnête, dire que la demande permanente de coup de main de la part de la personne organisatrice (qui reçoit un pourcentage des ventes) m'a agacée. J'ai aussi été déçue par le côté très commercial de cette entreprise. Je me contente donc d'aller voir le maraîcher local au marché et je vais parfois chercher un panier composé (légumes, fruits, oeufs). 

D'autres petites actions sont possibles : 
  • j'utilise des disques démaquillants en bambou lavables et plus du coton jetable... J'ai du mal. Cela ne ressort jamais propre de la machine et au bout d'un moment, la douceur fait défaut. J'ai donc gardé le coton pour le démaquillage des yeux (et quand ma peau crie au secours, j'y reviens, j'en conviens). 
  • je me suis réinscrite à la médiathèque et j'emprunte pas mal de livres plutôt que de les acheter (mais pour les nouveautés, ce n'est pas si simple...)
  • je mange moins de viande (c'est bon pour la planète) mais je n'ai pas réussi à franchir le cap du végétarisme... 


Pour ce qui est des vêtements, je suis de moins en moins préoccupée par la mode au fil du temps... et ma tenue quotidienne est jean (souvent noir) / T-shirt ou pull. J'avais acheté des jupes crayons (que j'adore) quand j'avais perdu environ 17 kg grâce à WW (j'étais ravie !) mais... j'ai repris 7 des kilos perdus alors elles ne me vont plus et je me sens boudinée dans toutes mes affaires : il faudrait que j'ai le courage d'aller acheter la taille qui me convient maintenant (sans fantasmer sur une perte rapide) et que je donne le reste... ou que je reprenne WW trèèèèèèèèèès sérieusement. 

Contrairement à Miaou, je ne chine pas (je dois même dire que je déteste ça). Je n'aime pas les vieilleries Le vintage n'est pas ma tasse de thé et j'ai du mal à acheter quoi que ce soit d'occasion... 

Bref, j'ai fait de petits pas mais j'ai du mal à avancer davantage.

Tout cela est très imparfait. Je me console en me disant que chaque goutte d'eau compte... Je ferai  sans doute mieux demain ! 

Et vous ? Avez-vous mis en place des stratégies, si minimes soient-elles, pour progresser vers moins de déchets ?

8 commentaires:

  1. J'ai pris plaisir à lire ton billet qui permet de s'interroger sur ce quo'n fait au quotidien...pffffffffff ! j'ai des progrès à faire...même si je donne mes fringues, que j'en achète de plus en plus en vide-dressing, que je trie mes déchet, que j'ai commencé à faire du compost, que j'emprunte une majorité de livres à la médiathèque...je suis loin d'être sérieuse niveau emballage, bio et tutti quanti... Je vais tenter de progresser !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dolly de nous dire où tu en es, je me sens moins seule ;-) et je trouve que ce n'est pas si simple...
      Bises de Capp

      Supprimer
  2. Je viens de te lire, alors que je n'ai pas encore vu le "Miaou nouveau" (je connais Miaou depuis plus de 27 ans). Mais ma messagerie est comme ma maison... j'étais absente ces derniers jours, et je commence par la fin.
    Je consomme beaucoup moins qu'avant. j'achète régulièrement un nouveau vêtement, presque toujours une polaire, le même modèle depuis des années, le grand classique de mon armoire (pas ma garde-robe, car je ne suis pas la mode), et je suis vêtue ainsi toute l'année.
    Nous ne mangeons presque que des produits frais achetés avec un minimum d'emballages, J'achète mes farines, lentilles, riz et autre épicerie de base en vrac par plusieurs kilos. Je suis imperméable aux sirènes de la pub nous vantant en général des trucs inutiles voire néfastes pour notre santé.
    Je suis en meilleure voie pour mes achats que pour le désencombrement de ma maison : je n'accumule plus de nouvelles choses.
    Je pense souvent à toi en me disant qu'il faut que je progresse pour le claironner partout....
    Bises des montagnes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est surtout Miaou qui m'a donné l'idée d'en parler ici plutôt que de faire un long commentaire sur son blog...
      Pour le désencombrement, j'essaie d'avancer mais que c'est difficile pour moi !
      Bravo pour tous les produits frais achetés en vrac.
      Je pense aussi que ma région n'est pas forcément la plus pratique pour les achats en direct, en vrac, etc.
      Allez, on va continuer à avancer : chaque goutte d'eau compte !
      Tiens-moi au courant ;-)
      Bises de Capp

      Supprimer
  3. Je prends le temps de commenter ici.
    Je confirme que la Fourmi a depuis toujours (lontemps?) de "bonnes habitudes"
    J'ai ajouté un "edit" avec un lien vers ton article (et du coup vers miettes et chachou) + un blabla sur ma salle de bains
    Je suis etonné quand tu parle de la ruche : celles de saint ouen l'aumone n'est pas du tout comme cela !!! pas de contennants ou de suremballage, on amene nos sacs ou rends les cageots, il y a juste des sacs en papier pour le pain ou les legumes secs par exemple...Il n'y a pas cette notion "commerce" ni de demande de coup de mains, mais des invitations à partager un repas ou on amene notre plat pour 4 à partager (une fois tous les trimestres ? ) Aucun souci de commandes sauf quand il n'y avait pas assez de commande sur un producteur pour qu'il se deplace mais souvent meme sans le quota atteint le producteur livrait quand meme.
    comme toi je garde les coton pour les yeux : mais la je vais tester de refaire des disque démaquillant dans de vieux gants de toilettes
    et des sacs à vrac, si tu veux, je t'en couds en cadeaux de Noel ? ^^
    bises de bons dimanche
    je pense que c'est le createur de ta ruche qui a donné ce ton la (c'est lui qui va chercher les producteur et qui fanllement decide de tout)
    Ici je viens de trouver ou elle est et j'irais pour la 1 ere fois le 2 novembre. Mais c'est plus du militantisme que de la nécessité : ici j'ai à 300 m le mercredi un marchand bio venant d'un maraîchage d'insertion avec les produits cueillis le matin à moins de un KM de chez moi, une cueillette, un producteur qui vend aussi ses volailles en plus des legumes.
    desolée de cette mauvaise experience pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as sûrement raison. De nombreuses "abeilles" ont d'ailleurs râlé de cette abondance de suremballage. Par ex, la viande est sous vide, sous plastique, puis dans un sac papier portant ton numéro de commande. Les légumes ne sont pas en cagettes mais dans des sacs en plastique... etc.
      Des sacs à vrac, je devais m'en faire, mais ça fait si longtemps... ce serait un super chouette cadeau, j'adorerais ! Mais tu as déjà tellement de choses à faire ! Pour les disques démaquillants, j'avais vu une fille qui en faisait dans de la polaire (de vieilles polaires, évidemment), ça doit être doux.
      En tout cas, cela fait du bien de lire des commentaires positifs comme le tien, ça donne envie de ne pas craquer et d'avancer !
      Bises de Capp

      Supprimer
  4. Je suis totalement novice en zéro déchet, je n'ai lu aucun de ces livres (oups)... j'irai voir si je les trouve à la bibli, parce que là, pour moi, c'est une notion très floue, le zéro déchet...
    Bises, bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NiniDS c'est tout simple : il s'agit de réduire ses déchets de façon à ce qu'ils tendent vers zéro. C'est très impressionnant de voir les déchets d'une année dans un petit bocal ! Tu peux aller voir ceux de Béa Johnson ici : http://www.zerowastehome.com/2014/11/whats-in-our-familys-jar-of-annual-waste.html
      Bises de Capp

      Supprimer

Moi après mois : septembre 2017 le changement, c'est maintenant !

Sacré changement ce mois-ci : c'est une nouvelle vie qui commence . J'ai un peu de mal à prendre le rythme de ce nouveau boulot que...